Les préparatifs du voyage

Quasiment 3 ans après notre mariage, nous partons enfin au Japon pour notre voyage de noces (même si ça sera plutôt touristique que romantique ^^). Les préparatifs ont donc commencés il y a quelques mois par :

  • Les billets d’avions
  • La réservation des hôtels
  • La réservation du JR Pass (permet l’utilisation illimité de quasiment tous les trains JR – plus grosse société ferroviaire japonaise – pendant un période donné), de cartes de transport et d’un pocket wifi (borne wifi portable utilisant les réseaux 4G locaux)

Mais le plus gros s’est fait dans les 2 dernières semaines. Comme nous y allons sans passer par une agence, je me suis fait un petit programme de tout ce que l’on verra (en espérant y arriver ^^). Résultat : une dizaine de page détaillant les activités jour par jour ^^

Les derniers jours : Jeudi soir et Vendredi soir, ce fut préparation des valises. Samedi, nettoyage de la maison et le soir direction la belle famille afin de pouvoir être plus prêt de l’aéroport (histoire de gagner un peu de temps).

Voici notre trajet principal pour ces 2 semaines (avec des liens vers Wikipédia) :

Ah, et si cela vous intéresse, voici les vols que l’on prendra (et que l’on peut suivre via FlightRadar24) :

  • Toulouse -> Paris : AF7517
  • Paris -> Tokyo : AF276
  • Tokyo -> Amsterdam : KL864
  • Amsterdam -> Toulouse : KL1311

Le prochain article, ça sera en direct du Japon.

Jour 1 – Voyage & Arrivée à Kyoto

Départ dimanche matin de chez les beaux parents afin de rejoindre l’aéroport pour 7h30 (départ à 9h30).

Après les formalités, et un peu d’attente, nous voici à bord de l’avion nous amenant à Paris CDG (une première pour madame ^^). Même chose à CDG : quelques formalités, un peu d’attente (et un petit en cas) et on embarque pour Tokyo Narita.

Après 12h de vol en compagnie d’une mamie italienne ne comprenant pas un mot de français ou d’anglais, nous arrivons à Tokyo Narita vers 8h30/9h. Après les formalités d’immigration, la récupération des valises et le passage de la douane, nous voici enfin au Japon.

On part récupérer le Pocket Wifi, on prend une carte sim pour 15j pour le cas où, on va récupérer notre JR Pass pour profiter qu’une grande majorité de trains en illimité et nous partons de Narita.

Nous avons utilisés 2 trains : Le Narita Express de Narita jusqu’a Shinagawa, et ensuite un Shinkansen Hikari (le TGV japonais) jusqu’a Kyoto. On a profité de ce trajet pour gouter un bento japonais avec des produits locaux (c’est un plateau repas).

Une fois arrivé à Kyoto (vers 14h45), direction l’hôtel à pied avec un température un peu élevé et une bonne vingtaine de minutes de marche. Une fois les bagages posés et après une bonne douche, 17h15, direction le sanctuaire Nishi Hongan-ji qui malheureusement été fermé (apparemment pour rénovation). Du coup, on continue notre chemin pour aller jusqu’à la tour de Kyoto et son observatoire situé à 100m de haut.

Après ça, petite balade dans les rues de Kyoto afin d’arriver dans la Shijô-dori et le cœur commercial de Kyoto, afin de trouver de quoi manger (il est environ 19h30/20h). On jette notre dévolu sur un petit restaurant de Ramen, un plat peu cher mais bon et généreux en quantité (Il s’agit de pâtes, de morceaux de porc et d’autres ingrédients, le tout dans un bouillon). Le tout dans une ambiance qui fait plaisir ^^ (le chef et les employés qui accueillent chaque client avec la petite phrase de bienvenue : Irasshaimase (いらっしゃいませ).

Après ça, retour à L’hôtel où j’écris ces quelques lignes en évitant de m’endormir sur le PC ^^

Jour 2 – Sud de Kyoto et Nara

Pour cette deuxième journée à Kyoto, nous avons décidé de visiter quelques sanctuaires dans le sud de la ville et de passer quelques heures, l’après midi, dans le parc de la ville de Nara.

Réveil vers 7h30. Après un petit déjeuner “étonnant” (on aurait plutôt dit un repas de midi qu’un petit déjeuner), on part de l’hôtel vers 9h15 pour aller faire un petit tour au Tôfuku-ji. On en a profité, du coup, pour essayer les bus de la ville.

Après ce petit tour, nous avons pris le chemin du Fushimi Inari-taisha, en passant par de petites rues typiquement japonaises. Des rues calmes jusqu’à ce que l’on arrive au sanctuaire (~11h15), rempli de monde (étant l’un des gros endroits touristiques de Kyoto).

Après avoir fait une petite prière en suivant la manière de faire des japonais (on sonne une cloche, on se courbe 2 fois, on tape des mains 2 fois, on prie et on recule en se courbant une nouvelle fois), on a commencé a faire la monté du mont Inari en suivant le célèbre chemin rempli de torii. On est monté jusqu’à un des embranchements du chemin, qui permettait d’avoir une vue sur Kyoto.

Après ça, on est redescendu à l’entrée du sanctuaire afin de prendre le train pour la ville de Nara (~12h30). Après ~45min de train, on s’est rendu dans une boutique afin de prendre un parapluie car la météo avait prévu de la pluie dans l’après-midi, et cela n’a pas loupé. 5min plus tard, les gouttes ont commencé à tomber. Ce n’était pas de la grosse pluie, mais suffisante pour avoir à utiliser un parapluie.

On s’est donc rendu vers la principale attraction culturelle de la ville : le Tôdai-ji et son grand bouddha de 15m. C’était apparemment la journée des sorties de classes car il y avait de nombreux écoliers et collégiens/lycéens. A noter que Nara est aussi connu pour les nombreux cerfs/biches Sika présent dans le grand parc de la ville (environ un millier) et peu farouche. Les plus téméraires peuvent essayer de leur donner les galettes de pain d’épice et, en général, se retrouve vite entouré d’autres cerfs/biches.

Après la visite du temple, nous somme monté un peu en hauteur dans le parc et nous nous sommes arrêté dans un petit restaurant familial afin de manger un petit peu (~15h).

Une fois le repas fini, et comme il pleuvait toujours, on a décidé de finalement rentrer sur Kyoto. Une fois arrivé, nous sommes rentré dans un centre commercial car on avait besoin d’une nouvelle paire de chaussures pour ma moitié (celle qu’elle portait n’a pas supporté la marche et la pluie de la journée). Finalement, on en ressortira bredouille.

Sur le chemin de l’hôtel, on se décide à acheter quelques bricoles en guise d’apéro au FamilyMart du coin (un combini, une épicerie ouverte 24h/24, 7j/7). Après avoir pris ce petit apéro, on fini par se retrouver dans un petit restaurant de Yakitori (des brochettes de viande).

Pour finir, petit tour au conbini pour se prendre un dessert et fin de la journée.

Jour 3 – Aoi Matsuri et Arashiyama (Ouest de Kyoto)

Objectif de la matinée : Aller voir le Aoi Matsuri, un évènement religieux ayant lieu le 3ème mercredi de mai. Ensuite, direction l’ouest de Kyoto, dans le quartier d’Arashiyama, afin de voir quelques temples et une bambouseraie.

Comme la veille, réveil vers 7h30 et départ de l’hôtel vers 9h30. Direction l’arrêt de bus afin de se rendre au parc du Palais impérial. C’est de là que commence la procession du Aoi Matsuri.

On arrive sur place vers 10h20, soit 10 minutes avant le début du défilé. Celui-ci comprenait des cavaliers, quelques chars tirés par un bœuf et quelques centaines de personnes. Toutes ces personnes étant habillées dans la mode aristocratique de l’ère Heian (794-1185). Le défilé dura environ une heure, sous un soleil assez fort et un ciel légèrement nuageux. Résultat : un bon petit coup de soleil dans le cou.

Une fois terminé, nous avons pris le métro puis le train afin de se rendre du côté de Arashiyama afin de visiter quelques temples et une bambouseraie.

Une fois sur place, nous nous somme dirigé vers le pont Togetsu-kyo, un pont de bois ayant plus de 400 ans. Cette zone semble assez touristique vu le nombre assez conséquent de magasins et, surtout, la quantité importante de visiteurs chinois (je dirai que, hors japonais, 80% des visiteurs étaient chinois).

Nous nous sommes ensuite dirigé vers le temple zen Tenryû-ji, où nous avons visité l’intérieur ainsi que les jardins du temple, très bien entretenus. Nous sommes ensuite sortie du coté de la bambouseraie et avons repris la direction de la gare afin de rentrer à l’hôtel, afin de manger un petit peu et de se reposer (15h30).

Après une petite sieste, nous sommes allé dans le principal quartier commerçant afin de se balader et de trouver de nouvelles chaussures pour madame.

On a fini la soirée en mangeant dans un petit resto situé de l’autre coté de la rue où se trouve l’hôtel : le Yakitori Ichiban Gojo Omiya.

Jour 4 – Palais impérial, Nijo-jo et autres…

Aujourd’hui, debout vers 6h10 afin de se préparer pour la visite du palais impérial Sentô prévu à 9h30 (la visite avait été réservé il y a 1 mois).

Le palais Sentô est un ancien palais pour empereurs retraités dont il ne subsiste que quelques bâtiments mais se visite surtout pour son jardin comprenant un grand étang et divers aménagements.

On arrive sur place vers 9h et, déjà, le soleil tape bien fort (il n’y a pas de principe d’heure d’été/heure d’hiver – donc le soleil se lève vers 6h et se couche vers 18h30). La visite dure 1h et est très agréable.

Après la visite, on se rend vers le château de Nijô, avec une petite escale dans un supermarché afin de voir les produits locaux et de prendre de quoi manger le midi (des nouilles instantanées ^^). Nous avons parcouru les jardins du château et visité l’intérieur du palais Ninomaru.

Après la visite, nous sommes rentrés à l’hôtel, vers 13h30,où nous avons mangé nos achats du supermarché et fait une petite sieste.

16h, nous sommes partis en direction du temple Higashi Hongan-ji (que j’avais prévu de faire le lundi) afin de prendre quelques photos et de voir l’intérieur.

Nous sommes ensuite allez en direction de l’ancien bâtiment de Nintendo, histoire de prendre une photo devant celui-ci (Nintendo étant une entreprise de Kyoto). Puis nous avons fini par revenir dans le quartier commerçant afin de faire quelques achats.

Nous avons terminé la journée dans un Kaitenzushi (les restaurants de sushi dans lesquels les sushis passent sur un tapis roulant) et sommes rentrés à l’hôtel pour préparer les bagages, car demain, direction Miyajima.

Jour 5 – Miyajima

Ce 5ème jour nous quittons Kyoto pour nous rendre du coté de Hiroshima, sur l’île de Miyajima/Itsukushima.

Debout à 5h afin de prendre le shinkansen pour Hiroshima à 8h, puis un train pour Miyajimaguchi (~30 min d’Hiroshima). Arrivé sur place (~11h), on laisse les bagages à l’hôtel et on prend le ferry pour nous rendre sur l’île.

Première étape, on se rend vers le sanctuaire d’Itsukushima et son célèbre Torii plongeant dans la mer intérieure. Pour cela, on traverse une arcade marchande rempli de magasins, principalement de souvenirs. Mais certains vendent aussi des biscuits Momiji manju, spécialité locale.

On visite ensuite le sanctuaire mais la principale attraction reste le grand Torii, que l’on peut atteindre lorsque la marée est basse (ce qui était notre cas).

Après cette visite, on s’est un peu baladé dans le village, puis on est allé manger dans un restaurant japonais où l’on a essayé quelques plats japonais (je ne pourrais pas vous dire le nom, mais il y avait des nouilles soba avec), le tout assis sur des tatamis.

Après le repas (~14h30), nous nous sommes dirigé vers le parc Momijidani afin de prendre le téléphérique qui nous a emmené à ~30min de marche du mont Misen, le sommet de l’île (535m). Nous somme donc allé jusqu’au sommet qui permet d’avoir une superbe vue sur la mer intérieure et sur les différentes îles du coin.

Après ça, nous somme revenu sur le village de Miyajima en utilisant un des chemins de randonnée reliant le village au sommet. Nous avons choisit de prendre celui qui arrivait au temple Daisho-in, dont la durée est d’environ 1h30 pour la descente et est constitué de nombreuses marches (on dépasse facilement le millier de marche je pense).

Revenu au village bien trempé de sueurs, nous sommes rentrés à l’hôtel, où nous avions pris une chambre de type japonais. Et là… déception car il s’avère que la chambre, bien que spacieuse (pouvant héberger 4 personnes) est restée “dans son jus” et semble bloquée dans les années 80… Bref on fait avec (on ne reste que 2 nuits). Demain direction Hiroshima.

Jour 6 – Hiroshima

Aujourd’hui, c’était petite visite des principaux endroits emblématiques du centre d’Hiroshima.

Debout vers 7h30 pour prendre le train vers 10, en direction d’Hiroshima. Arrivé sur place, nous sommes d’abord aller voir le jardin Shukkei-en, un agréable jardin construit au 17ème siècle.

Alors que l’on finissait de visiter le jardin, la pluie s’est mise à tomber légèrement. Après la visite, nous nous rendons au château d’Hiroshima (vers 11h30) afin de le visiter. Même si l’extérieur est visuellement celui d’un château de l’époque du shogunat japonais, l’intérieur est en fait un musée retraçant l’histoire d’Hiroshima et de son château. Son dernier étage est un observatoire permettant de voir les alentours de la ville.

A la sortie du château, nous sommes approché par des membres de la troupe Aki Hiroshima Busho-Tai, qui faisaient de la pub pour leur spectacle du dimanche. Du coup, nous avons fait une photo avec eux. A noter que cette troupe est venu à Paris l’an dernier, pour Japan Expo.

Après cette visite, direction le restaurant d’okonomiyaki Nagata-ya, une spécialité locale d’Hiroshima. L’attente fut assez longue (c’est apparemment un des meilleurs du centre), mais cela en valait le coup. Par contre, un seul okonomiyaki suffit pour remplir complètement l’estomac ^^.

Après ce repas, on s’est dirigé vers le parc du mémorial de la paix, ou l’on a pu voir le dôme de la bombe atomique, puis nous avons visité le musée de la paix d’Hiroshima. Certaines images sont assez dure à voir mais c’est quelque chose à faire.

Après ça, retour à l’hôtel avec un petit passage au konbini, histoire de manger un petit truc, car demain, direction Tokyo et ~6h30 de train.

Jour 7 – Tokyo et Sanja Matsuri

Aujourd’hui, on quitte Miyajima pour revenir sur Tokyo, plus précisément dans le quartier d’Asakusa (le même quartier que mon premier voyage).

Levé à 7h30 afin de tout préparer et tout ranger dans les valises car le train part à 10h. S’en suit un voyage d’environ 6h (avec 2 changements à Hiroshima et à Kobe). Nous arrivons à l’hôtel vers 16h40, après avoir croisé plein de monde, car ce week-end, c’était festival.

Du coup, nous posons les bagages à l’hôtel, on se prépare un peu et on se rend au temple Sensô-ji afin de voir le dernier jour du festival Sanja Matsuri. Et on peut dire qu’il y avait beaucoup de monde et que ça se bousculait pour pouvoir porter les reliques.

Après quelques bains de foules, on prend le métro vers 19h, direction le quartier animé de Shibuya afin de manger avec un ami que je n’avais pas vu depuis plusieurs années. Nous avons donc mangé dans un Torikizuku, une chaine de restaurant spécialisé dans les yakitoris et où tout est a ~300Y.

Après ce repas, vers 22h40, nous sommes parti passer une petite heure dans un karaoké japonais, histoire de finir la soirée sur de “superbes” performances vocales. Après cette petite heure, nous avons pris la direction du métro afin de prendre le dernier métro de la ligne Ginza et rentrer à l’hôtel.

Jour 8 – Grande tour, quartier tranquille… et moins tranquille

Aujourd’hui, debout a 7h30 pour une ballade dans quelques quartiers de Tokyo. Après le petit déjeuner, on quitte l’hôtel vers 10h pour voir le quartier d’Asakusa mais avec un peu moins de monde.

On fait donc un petit passage au temple Senso-ji, cette fois-ci beaucoup plus calme. Puis nous prenons la direction de la deuxième plus haute tour du monde : la Tokyo Skytree. Nous sommes donc, dans un premier temps, monté jusqu’à la première plateforme, à 350m, ce qui offre une large vu sur toute la mégalopole tokyoïte (mais, du fait de la chaleur et de l’humidité, pas de mont Fuji visible). Puis nous somme montés sur la deuxième plateforme, à 450m, qui permet de voir encore un peu plus mais dont le passage (payant) est finalement assez dispensable.

Nous sommes ensuite redescendu pour voir les boutiques situées sous la tour et avons pris quelques plateaux repas afin de manger (~13h). Après le repas, nous sommes revenu à l’hôtel, histoire de digérer, puis avons pris la direction du parc de Ueno, à pied, pour y arriver vers 15h.

Nous avons flâné un petit peu dans le parc, pris une petite pause au Starbucks (le premier pour Delphine) et sommes parti vers le nord-ouest du parc où se situe un quartier résidentiel typique de l’ancien Tokyo : Yanaka, calme et tranquille et rempli de petites ruelles. Alors qu’à quelques rues de la, l’agitation reprend le dessus.

Nous prenons ensuite le métro pour nous rendre dans le quartier de Harajuku, célèbre pour sa rue “Takeshita dôri“, un des “temples” de la mode des jeunes tokyoïtes. Nous avons donc traversé cette rue bondée dans les 2 sens avant de nous diriger, vers 18h, vers Omotesandô, les Champs Élysées de Tokyo. Une large avenue bordée de boutiques de luxe (Longchamp, Dior, Chanel, Louis Vuiton, etc… et d’autres marques inconnues).

Nous sommes rentrés ensuite à l’hôtel, vers 20h, après un passage dans un konbini afin de prendre de quoi manger et finir la soirée.

Jour 9 – Pluie, magasins et aquarium

Aujourd’hui était prévu la visite des sanctuaires et temples de Nikko, mais la météo en a décidé autrement.

On s’est donc levé vers 6h30 afin de pouvoir prendre le train, mais surprise en regardant dehors : il pleut, et pas qu’un peu… De plus, j’avais mon tibia qui me faisait bien mal (trop de marche, faux mouvement de la jambe, mystère…). Du coup, changement de programme, on décide de faire ce que l’on avait prévu samedi.

Vers 9h30, nous prenons la direction du quartier d’Akihabara, histoire de montrer le quartier des geeks et otakus à Delphine (et pour me rappeler de celui-ci). Mais avec la pluie qu’il faisait, nous n’avons finalement vu que 2/3 magasins et fait un petit passage éclair en salle d’arcade afin d’éviter de trop s’éloigner de la gare.

Faut dire que malgré les parapluies, on a vite fait de finir les pantalons mouillés. Le pire étant lorsque l’on traversait certaines rues étroites, le vent s’y engouffrait fort et on essayer de se protéger tout en évitant de casser les parapluies à cause de la vitesse du vent.

Bref… Après ce passage à “Akiba”, direction “Ikebukuro” via la ligne Yamanote. Arrivé vers 12h, on va faire un tour à “Super Potato“, une boutique de jeux retro. Puis nous prenons la direction du centre “Sunshine City“, grosse galerie commerciale servant de base pour plusieurs immeubles de bureaux (dont un de 60 étages).

Vers 13h30, on s’arrête dans un resto de burger de la galerie afin de manger un petit peu (enfin, pas mal, car les burgers sont plutôt conséquent), puis on va prendre quelques pâtisseries qui ressemblent vraiment à des pâtisseries (celles qu’on trouve dans les épiceries font encore plus industrielles que nos pâtisseries industrielles).

On continue ensuite de flâner dans les boutiques et on fini par faire un tour à l’aquarium du centre commercial (la pluie s’est quasiment arrêté entre temps). Celui-ci n’est pas très grand (on est en plein Tokyo et au dessus d’une galerie commerciale) mais cela permet de passer le temps.

17h, on décide de rentrer à l’hôtel et arrivé à celui-ci vers 18h, on tombe de fatigue et on se couche après avoir grignoté un petit peu les pâtisseries du midi.

Jour 10 – Nikko

Contrairement au jour précédent, il ne pleut plus. On se lève donc, de nouveau, à 6h45 pour prendre le train a la gare de Ueno à 9h20, direction Nikko.

Nous arrivons à Nikko vers 11h (après un changement à Utsunomiya) et, à l’inverse de la grande majorité des touristes, nous ne remontons pas la ville par son artère principale mais en passant par de petites rues adjacentes. Et après environ 30min, nous retrouvons la route principale et arrivons au pont Shinkyô, un pont sacré.

Nous prenons alors la direction du sanctuaire Takinoo, un sanctuaire inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO (comme la majorité des temples et sanctuaires de Nikko), mais comme celui-ci est excentré par rapport aux autres, il y a très peu de touriste et y règne donc un grand calme.

Nous rebroussons ensuite chemin et empruntons un autre itinéraire et arrivons dans le quartier de Yasukawacho, à l’est des principaux temples de la ville, vers 13h30. Vu l’heure, nous recherchons un endroit pour manger et on jette notre dévolu sur un petit restaurant/café : le Bell Café. Celui-ci est vide mais la nourriture servie est de très bonne facture.

Le repas fini, vers 15h, nous nous rendons au sanctuaire Futarasan. Le bâtiment principal est en rénovation mais nous pouvons voir les extérieurs.

Puis, vers 15h30, direction le Toshô-gû, la principale attraction de la ville. Il s’agit d’un sanctuaire dédié au premier shogun de l’ère Edo : Ieyasu Tokugawa. Un sanctuaire richement décoré.

Vers 17h, nous retournons vers la gare en passant par l’avenue principale, et a petite allure, car le prochain train que l’on pourra prendre ne partira qu’a 18h15.

Nous sommes arrivé à Asakusa vers 20h30 et, comme les autres jours, avons pris de quoi manger au konbini du coin avant de s’endormir vers 23h.

Jour 11 – Théâtre, chaleur et boutiques

Aujourd’hui, on reste sur Tokyo et la météo annonce beau temps et chaleur (plus de 30°). Nous nous levons vers 7h, pour partir de l’hôtel vers 9h. Nous faisons un petit passage dans la rue commerçante menant au temple Senso-ji avant d’aller au métro.

Puis nous arrivons dans le quartier de Ginza (le quartier du luxe à Tokyo, même si des enseignes bon marchés s’y sont aussi installées récemment) vers 10h20 pour aller devant le Kabuki-za. Il s’agit d’un théâtre spécialisé dans le Kabuki, une forme de théâtre traditionnel japonais. Nous y allons afin de voir une représentation d’une pièce de théâtre. Il s’agissait ici de “La revanche des frêres Soga“.

11h50, nous sortons du théâtre on se dirige vers le marché extérieur de Tsukiji. Après une petite ballade dans les quelques ruelles remplis d’échoppes vendant principalement du poisson et produits dérivés (Tsukiji comprenait le plus gros marché aux poissons du monde avant que celui-ci ne soit déplacé en 2018 dans le quartier de Toyosu), direction un petit resto d’une chaine spécialisé dans les ramens. Pas de grande qualité, on est plus dans un style fast-food où les gens viennent, mange et repartent bosser.

Après le repas, direction l’ile artificielle d’Odaiba où l’on a principalement flâné dans les galeries commerciales. Nous avons fait un petit passage dans le “History Garage” de Toyota ainsi qu’au Venus Fort, avant de faire un tour de Daikanransha, la grande roue d’Odaiba (qui fut la plus grande roue du monde lors de son inauguration avec une hauteur de 115m).

Vers 17h30, nous avons pris la direction de Shinjuku afin de prendre, a nouveau, des chaussures pour Delphine avant de manger un petit repas dans la même chaine de resto que dimanche soir : Torikizoku.

Après le repas, retour à Asakusa vers 20h où, après avoir pris quelques photos de nuit du sanctuaire, nous avons pris le dessert dans un konbini puis sommes rentré à l’hôtel.

Jour 12 – Kamakura

Aujourd’hui, on se lève tôt (6h) pour prendre le métro puis le train a 8h20. Direction : Kamakura, au sud-ouest de Tokyo.

Nous arrivons à la gare de Kita-Kamakura (un peu au nord du centre de la ville) vers 9h40 et visitons les temples Tokei-ji et Jochi-ji.

Puis nous nous lançons dans une petite randonnée d’environ 3km à travers les bois, via le chemin de randonnée du Daibutsu (Grand bouddha). Nous avons rencontré de nombreux écoliers ainsi que quelques personnes âgées très sympathiques qui nous ont données quelques infos sur le chemin en question (il s’agissait apparemment d’un ancien chemin de garde). Nous avons également pu apercevoir le mont Fuji.

Après cette traversée des bois, à l’ombre, nous arrivons au temple du grand bouddha de Kamakura, vers 11h30 : le Kotoku-in. Étant l’une des attractions de la ville, il y a de nombreux touristes, étrangers principalement.

Midi arrivant, nous allons manger dans un petit resto (Sometaro) de type teppanyaki où nous avons nous-même cuit un okonomiyaki et des yakisoba.

Ensuite direction la plage et l’océan pacifique avant de remonter la rue principale jusqu’au temple Tsurugaoka hachiman-gu où l’on a pu assister a un mariage traditionnel.

Nous sommes ensuite revenu à la gare de Kita-kamakura, à pied, afin de rentrer à Tokyo.

Le soir, on a pris le repas dans un petit resto à coté de l’hôtel : “Mr Danger“. Celui-ci vante une viande très tendre et on peut confirmer, celle-ci était vraiment très tendre. Puis, nous sommes rentrés à l’hôtel.

Jour 13 – Boutiques, prévention et Yoyogi

Aujourd’hui, dernier jour complet à Tokyo et au Japon (snif). Donc, ca sera principalement boutiques pour les souvenirs et quelques trucs que j’avais prévu ou que je n’avais pas eu le temps de faire. Donc, levé vers 7h pour partir de l’hôtel vers 9h.

Nous avons d’abord fait quelques achats de souvenirs dans les boutiques de la ruelle menant au temple Senso-ji. Puis nous avons pris le métro/train, direction Ikebukuro.

Arrivé vers 12h40, nous prenons la direction du Bozaikan. Il s’agit d’un centre de prévention des incendies et des tremblements de terre, géré par les pompiers de Tokyo et qui propose des petites formations gratuites (en japonais uniquement mais le personnel est super compréhensif et souriant et n’hésite pas à trouver des moyens pour se faire comprendre – dans notre cas, un traducteur automatique). En plus de la formation à l’utilisation d’extincteurs ou comment évacuer en cas d’incendie, le plus intéressant fut le simulateur de tremblement de terre. Nous avons fait la simulation du tremblement de terre de mars 2011 (7 sur l’échelle de Shindo). Et on peut dire que sa secoue beaucoup !!

Après ça, nous sommes aller manger un burger au même resto que l’autre fois (~15h). Et là, alors que madame venait d’envoyer un message à sa mère pour dire qu’on venait de vitre un tremblement de terre (sans dire que c’était celui de la simulation)… un vrai tremblement de terre survient. Ce fut minime (on sentait un léger mouvement horizontal, on était au 8ème étage – niveau 3 sur l’échelle Shindo) mais surprenant ^^.

Nous sommes ensuite revenu au Super Potato pour prendre une Super Famicom, puis direction le parc Yoyogi. J’espérais y voir des groupes chanter mais, malheureusement, il n’y avait plus qu’une seule chanteuse.

Nous avons ensuite fait un rapide passage au Meiji-jingu, un des principaux sanctuaires de Tokyo, avant la fermeture de celui-ci (~17h30).

Après ça, retour à Asakusa, où nous avons fait un petit passage dans un supermarché afin de prendre de quoi manger à l’hôtel. Puis nous avons préparé nos valises pour le départ du lendemain.

Jour 14 – Au revoir le Japon :'(

Dernier jour au japon :( Nous nous levons à 6h afin de bien tout préparer et ranger, puis nous quittons notre hôtel vers 9h, direction la gare de Tokyo.

Arrivé sur place vers 9h45, on se rend sur le quai du Narita Express et on voit qu’il faut qu’on prenne obligatoirement un billet pour réserver un siège (même si cela ne nous coute rien avec le JR pass). Résultat, on rate le train de 10h03 et je me dépêche d’aller au guichet afin de prendre des billets pour le suivant de 10h33 (et un couple d’italiens étaient dans la même situation que nous ^^).

Nous arrivons à l’aéroport a 11h40. On va rendre la carte sim que l’on avait loué pour le cas où (et qui n’aura pas servi finalement) puis on passe toutes les formalités (dépose bagage, sécurité, immigration, etc…).

On monte dans l’avion vers 13h10, et celui-ci décolle à l’heure, avec une petite boule au ventre au moment du décollage. Durée du vol : 11h. Pendant le vol, j’ai pu voir “Une affaire de famille“, palme d’or 2018.

Nous arrivons à Amsterdam vers 18h30. Après un nouveau passage de formalités (sécurité, immigration), Nous attendons l’avion pour Toulouse. Celui-ci aura un petit retard de 5min.

Finalement, nous arrivons à Toulouse vers 22h30 où le beau-père vient nous récupérer. Après avoir récupérer quelques affaires et le chien chez les beaux parents, nous prenons la voiture et arrivons chez nous vers minuit. Fin de notre voyage au Japon… Snif…